Qui était Marcel Canonnet ?

Qui était Marcel Canonnet ?

Marcel Canonnet

Un militant engagé dans la vie de son temps. Marcel Canonnet est né en 1902 à Nantes.

Son père est instituteur et sa mère, une demoiselle Bahuaud appartient à une vieille famille Castelthébaldaise. – le couple a fait connaissance lorsque M. Canonnet enseignait à Château Thébaud. – Marcel passe son enfance entre Nantes et le petit bourg des bords de Maine.

Après des études à l’école professionnelle il entre aux Chantiers de Bretagne où il devient dessinateur industriel. Il travaillera à l’usine aéronautique de Château Bougon.

Très vite l’engagement militant prend une grande place dans sa vie : les éclaireurs de France , les Amis de la Nature , le mouvement des coopérateurs (inscrit pour la croisière du Saint Philibert, il ne peut pas prendre le départ, il perd de très nombreux camarades dans le naufrage) , action syndicales au sein de la CGT (il est un des instigateurs de l’Assurance Sociale du syndicat des métaux, syndicat où il représente les dessinateurs industriels.)

Il milite dans les jeunesses laïques républicaines (M. Canonnet est secrétaire de la section de Loire Inférieure, le président en est André Morice, futur ministre et sénateur maire de Nantes, et le président national est Pierre Mendès France. Il adhère également au mouvement des combattants de la paix. Ces organisations feront barrière aux ligues d’extrême droite (le 17 mai 1934 visite d’Henriot, futur ministre de la propagande de Vichy, marque l’apogée de ce combat)

Lors de la déclaration de guerre, classé comme pacifiste, il est relégué au camp de Châteaubriant, puis envoyé au Relecq Kerhuon près de Brest où il garde…les points stratégiques. Les consignes étant d’attendre les Allemands et de devenir des prisonniers modèles en représentant dignement la France. Il fait brûler ses livrets militaires et rentre à pied à Nantes. La présence de l’occupant et le gouvernement de Vichy le contraignent à une semi clandestinité. Il s’installe comme maraîcher aux Sorinières puis à Château Thébaud à Port Bodin.

L’ange gardien de la petite école

Après le départ de M. Cubaynes en 1951, M. Monneret, un excellent pédagogue, permet de conserver le nombre d’élèves existant, mais son départ au début de années 60, voit la petite école se vider.

En 1964, 210 enfants sont scolarisés dans le primaire sur la commune mais seulement 12 vont à l’école publique. Marcel Canonnet crée l’amicale laïque en 1960 et devient son premier président ; puis il devient DDEN

A plusieurs reprises, la fermeture de la communale est annoncée L’obstination de M. Canonnet, sa connaissance des lois, sauveront l’établissement. Il est là aussi pour motiver les parents d’élèves découragés et la petite poignée d’amicalistes.

Cette école, il la soutient de sa foi de militant laïque mais aussi de ses deniers et …de ses légumes qui remplissent les assiettes des petits rationnaires …et la liste serait longue. Donner aux enfants les moyens d’étudier dans les meilleures conditions est sa première préoccupation.

Sa longue silhouette, coiffée d’une éternelle casquette de marin, est toujours présente dans le souvenir des Castelthébaldais.

Marcel Canonnet est décédé à la veille de son 102 ° anniversaire